MUMS IN JOBS #3 : LOUBNA

Aujourd'hui on vous parle d'une mum de deux petites filles , une mum pétillante qui vient de lancer son e-shop déco Folk-Vitamine.com

Aujourd’hui, nous sommes allées à la rencontre de Loubna, une mum active de deux petites filles de 2 et 7 ans.

Loubna est née au soleil (Rabat/Maroc). Après des études à Angers et une vie d’étudiante à Nantes,  une carrière dans le digital à Paris, elle s’installe avec sa petite famille il y a 5 ans à Strasbourg (leur traversée de la France s’arrête ici pour l’instant) 🙂

Loubna, en charge du marketing digital au sein d’une grande agence de communication strasbourgeoise, a lancé depuis peu le site de déco www.folk-vitamine.com nous parle de ses vies pro, de sa vie de mum et de ses journées bien remplies !

MUMS IN : Quelle mum es-tu ?

Je ne me suis jamais posée à vrai dire la question, je suis ferme quand il le faut, pas d’écran à la maison en semaine par exemple (et ce n’est pas évident de tenir) mais je peux lâcher le week end pour un film ou un documentaire.

Une maman qui essaye de faire de son mieux 🙂

Je suis moderne et traditionnelle (d’ou le nom Folk pour mon site).

Une mum qui consomme local quand elle peut mais profondément multiculturelle, digitale mais qui ne lira jamais un livre sur une tablette:-)

Mais entre mes jobs je trouve que celui de maman est le plus difficile. J’aime bien cette réplique de Mamma Mia : si être maman était si simple, les papas l’auraient fait. (je ne me rappelle plus de la phrase exacte:-)

MUMS IN:  Quelle qualité souhaites tu que tes filles retiennent de l’éducation que tu leur donnes ?

La persévérance et ne jamais perdre le goût d’apprendre.

Aller au delà des apparences,  essayer de comprendre les gens, sans jugement.

Ne retenir que le positif de chaque rencontre, chaque expérience, à l’école, entre copains, en famille…ouvrir son esprit.

Même si parfois on peut être déçu, il faut se rappeler qu’on ne peut pas changer les choses mais notre façon de les appréhender.

MUMS IN: Ton histoire personnelle t’a conduit à créer, tu as décidé de te lancer dans l’aventure de l’entreprenariat, peux-tu nous en dire plus ?

J’ai beaucoup appris en e-marketing mais j’avais besoin de toucher à autre chose tout en utilisant tout ce que j’ai acquis.

Je ne me suis pas lancée par « lassitude » de mon job en agence de communication, au contraire c’est tout ce que j’ai appris, ce que j’apprends encore au quotidien au contact des clients, des partenaires, de mon équipe qui me donne la force d’avancer.

Ce n’est pas facile chaque jour car il faut jongler entre 2 jobs plus celui de maman, mais l’envie et la motivation m’aident à mieux gérer. 

MUMS IN : Qu’est-ce que tu aimes dans cette aventure ?

Je me suis entourée de gens formidables qui ont accepté de m’aider sans se poser des questions.

Pour les « moins » formidables, on a décidé de ne retenir que le positif 🙂

C’est une aventure humaine, avec les créateurs également. Des français par exemple qui ont décidé de s’installer ailleurs pour se nourrir d’autres cultures, revisiter les savoir- faire et pour aider à leur manière les populations locales.

Je peux décider de ne pas mettre un créateur ou un produit sur le site si je sens qu’il n’y a pas d’histoire ou de valeurs humaines derrière. 

MUMS IN : Qu’est-ce qui te passionne le plus dans ton job ?

Le moment le plus fort depuis le lancement c’est quand ma fille était prête à casser sa tire lire pour acheter un article sur l’eshop.

Je ne sais pas comment va évoluer le site, mais rien que pour ca je suis prête à refaire l’expérience.

Et puis depuis que je suis passé du côté annonceur, je comprends mieux mes clients à l’agence. Un annonceur a besoin qu’on l’écoute, qu’on comprenne bien son activité avant de lui proposer une solution. 

MUMS IN : Peux tu nous parler du volet « humain » de ton projet ?

Ma mère était enseignante dans un quartier prioritaire au Maroc, elle se confrontait à diverses problématiques liées au manque de moyens. Elle aidait ses élèves discrètement et avec ses propres moyens. Elle était tellement investie dans son travail, elle savait que beaucoup auront un meilleur avenir grâce à l’Ecole.

Naturellement j’avais besoin d’un sens au projet, j’ai décidé donc de reverser  5% des bénéfices à une association à Marrakech qui logent les filles à coté des écoles dans les zones rurales pour leur éviter les longs trajets qui peuvent être un frein à leur scolarisation.

MUMS IN : Toi-même tu as grandi dans une famille qui t’a inculqué des valeurs ? laquelle reste la plus présente et la plus importante à tes yeux ? Comment utilises-tu cette valeur dans ton métier au quotidien ?

J’ai toujours vu mes parents travailler, pour gagner leurs vies évidemment mais le travail était une valeur aussi importante que le respect ou le partage.

J’ai beaucoup appris aussi de ma grand mère, à qui malheureusement je n’ai pas pu dire au revoir. D’une élégance naturelle, elle gardait toujours le sourire, son Riad était un petit bout de paradis sur terre. C’est surement les souvenirs avec elle, dans ce Riad décoré avec beaucoup de charme qui m’ont poussés à lancer l’eshop.

MUMS IN : Quel est le conseil que tu donnerais aux Mums voulant se lancer dans l’entreprenariat ?

De ne pas être submergée par tout un tas de craintes qui sont autant de freins au développement de son activité. J’en fais l’expérience par moments.

Bien s’entourer, se faire confiance, tester, apprendre des échecs. Il y aura des moments de doutes, mais la bonne décision sera celle que toi tu prendras.

Pour ma part je ne voulais pas tout sacrifier pour me lancer, c’est mon coté prudente.

Ne surtout pas se laisser décourager par les démarches administratives, j’étais perdu au début mais je me documentais, je posais des questions (osez poser toutes les questions, aucune ne sera stupide) à plusieurs entités et je prenais ensuite ma décision.

MUMS IN : Comment gères-tu ta vie professionnelle et ta vie de Mum active avec 2 jobs en ce moment ?

Nos familles sont loin même s’ils nous rendent visite une ou deux fois par an, je ne peux pas  faire appel à eux au quotidien. J’ai commencé d’abord par demander de l’aide au papa ! Ce que je ne faisais pas avant car je voulais tout gérer mais il faut accepter sa façon de faire les choses, et même si ce n’est pas parfait, s’il va mettre les mêmes habits 2 voire plusieurs jours de suite à bébé, finalement ce n’est pas grave !

Et puis depuis la naissance de ma deuxième, je confie la sortie d’école une à deux fois par semaine à une babysitter.

Je note tout sinon j’oublie dans un agenda papier (oui je fais bien du digital 🙂

Tout ce qui se fait en moins de 2 min,  je le fais tout de suite ça ne sert à rien de le remettre pour plus tard.

Puis Il est important de prendre du temps pour soi. Je fais du Yoga et de la danse en groupe, sinon le trajet maison/boulot je le fais à pieds, je mets des chaussures plates, une bonne musique (ou sans musique) et je rentre dans ma bulle. 

TES COUPS DE CŒUR ?

#Un hôtel (ou plusieurs) que tu pourrais dire « kids – friendly » en dehors de Strasbourg (ça peut être partout dans le mooooonde entier) ?

Notre famille habite au Maroc, pour que mes filles retrouvent leurs cousins et les grands parents on loue chaque année pendant les fêtes de noël une maison à Marrakech. On apprécie  « Les jardins de Touhina », on retrouve les services de l’hôtellerie (babysitting également), mais en Villa Riad décorée avec soin avec des objets authentiques. C’est à quelques kilomètres du centre ville mais pour se retrouver entre copains ou en famille au soleil, c’est magique.

MUMS IN : Un Bon Plan resto (ou plusieurs) « kids- friendly » et « mums happy » où tu prends plaisir à aller avec les kids ?

East Canteen place des orphelins, en terrasse quand il fait beau. Les enfants adorent jouer au petit parc juste en face, le personnel est sympathique, Les plats,  aux saveurs exotiques, nous font voyager sans bouger de Strasbourg.

Le label Kids Friendly est en test dans quelques restaurant à Paris, j’espère que des restaurants strasbourgeois pourront l’afficher bientôt 🙂

MUMS IN : Une recette rapide et simple que tu aimerais partager ?

J’avoue que je ne suis pas une bonne cuisinière, je l’ai su quand ma fille m’a avoué un jour que ma salade de pomme de terre était aussi bonne que celle de la cantine…:-) et elle était sérieuse.

Par contre je suis la reine du zéro déchet nourriture, tout doit être mangé, je classe les courses selon leur date limite de consommation. À la fin de la semaine selon les restes on fait des toasts variés : fromage, tomates séchées, olives, champignons, saumon… et hop au four!

Actuellement je teste une appli pour lutter contre le gaspillage alimentaire RecipeTank, elle ajuste les portions, suggère des repas et peut générer des listes de courses.

Merci à Loubna pour ce moment de partage ! On vous invite à faire un tour sur le joli site de Folk Vitamine, vous devriez y retrouver la générosité , et la belle histoire de sa solaire fondatrice ! 

www.folk-vitamine.com

Et nous vous invitons aussi à suivre Folk Vitamine sur les réseaux sociaux :

Facebook : https://www.facebook.com/folkvitamine/

Insta : https://www.instagram.com/folkvitamine/

Pinterest : https://www.pinterest.fr/folkvitamine/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher un article

Suivez-nous !

Ne manquez aucune actualité !