MUMS IN JOBS #2: ELODIE

Aujourd’hui, nous sommes allées à la rencontre d’Elodie, Kinésiologue , une working mum active à la tête de son cabinet et mum d'une ado de 12 ans.

MIS : Quelle mum es-tu ?

Je suis maman solo depuis … j’ai arrêté de compter. Ça n’a pas toujours été évident d’assurer, seule, à la fois le quotidien et l’éducation de ma fille. Nous avons traversé des périodes assez tumultueuses mais je n’en retiens aujourd’hui que le positif. A un moment, j’ai décidé (enfin j’ai fait un travail sur moi comme tout le monde) d’arrêter de culpabiliser et j’ai accepté l’idée (qui à mon avis est vraie pour chaque parent, dans chaque famille) que quoi que je fasse je ferai des erreurs. J’ai accepté de tirer des enseignements de mes « ratages » et de grandir aux côtés de ma fille.

Au quotidien je suis une mum assez stressée et stressante je pense. Le comble pour une kinésiologue ! Le yoga et autres pratiques de développement personnel m’aident beaucoup à me poser, calmer mon mental et me (re)centrer ! En fait je suis un peu hyper active et maniaque, le cocktail est sympa mais au moins on ne s’ennuie pas. L’aspect positif (parce qu’il y en a toujours un), c’est que je suis curieuse et ouverte. Ce qui donne l’occasion à ma fille de découvrir tout un tas de choses, de rencontrer des gens, de bouger. J’ai toujours encouragé son esprit critique et discuté avec elle de nombreux sujets. Aujourd’hui nous avons de véritables débats, j’adore la voir défendre ses idées, ses opinions avec vivacité.

MIS:  Quelle qualité souhaites-tu que ta fille retienne de l’éducation que tu lui donnes ?

Dans la continuité de ce que je disais tout à l’heure, je suis convaincue que nos enfants apprennent davantage de nos erreurs que de nos certitudes. L’essentiel pour moi (et que j’espère avoir réussi à lui transmettre) est de faire de son mieux. D’avoir cette intention et cette attention pour elle et pour les autres. Faire de son mieux sous-entend des qualités à mon sens essentielles, comme l’ouverture (de cœur et d’esprit), la curiosité, le respect, l’audace…

Evidemment je lui souhaite d’être épanouie, de croire en elle et de ne pas trop se prendre au sérieux !

MIS:  Tu n’as pas toujours été Kinésiologue. Comment en es tu arrivée là ?

Avant l’entreprenariat, j’ai travaillé durant une quinzaine d’années comme éducatrice spécialisée dans la Protection de l’enfance. D’abord en foyer puis en milieu ouvert (à domicile) où je croise le chemin de nombreuses familles. Au-delà de la souffrance et des parcours de vie souvent chaotiques, j’ai rencontré des parents, des ados et des enfants pleins de ressources. A leur contact, je me suis beaucoup questionnée sur la relation à l’autre, la notion d’accompagnement, d’aide … ainsi que sur moi. Je ne sais plus qui disait cela mais je trouve que c’est très vrai : « dans la rencontre avec l’autre on ne peut faire l’économie de la rencontre avec soi ».

C’est au détour d’une formation sur le  thème « sortir des tensions relationnelles » (vive les synchronicités) que ma route a croisé celle d’une kinésiologue et plus largement de la Kinésiologie. Je me suis instantanément reconnue dans cette approche qui prend en compte l’humain dans sa globalité. Comme un être qui pense (la tête), qui ressent (le cœur) et qui expérimente (le corps).

Depuis Juillet 2017, après trois années à un rythme effréné alternant boulot à temps plein et formation les weeks ends,( sans oublier ma fille), je suis certifiée de l’école de Coaching et Kinésiologie de Metz.

MIS : Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ?

J’adore l’idée de me créer un job sur mesure qui me corresponde et me donne l’envie de me lever chaque matin avec le sourire. De faire de mon métier ce qu’il est ; en adéquation avec qui je suis. J’aime le fait qu’aucune journée ne ressemble à une autre. J’aime cette relation individuelle et privilégiée qui se tisse dans mon cabinet lorsque les personnes se posent, prennent le temps de respirer, me parlent d’eux, lâchent prise. Lorsqu’on ressort d’une séance de kinésio on n’est plus vraiment le(la) même qu’en arrivant, je l’observe et c’est un vrai « bonheur «  

MIS : La Kinésiologie commence à se répandre mais c’est encore assez méconnu pour beaucoup, peux-tu nous en dire plus ? 

Comme dirai ma fille je suis « une psy du corps ». L’idée, en effet, est que notre corps a enregistré, et ce depuis notre conception, toute notre histoire. Les outils que j’utilise permettent d’identifier de manière précise les blocages, tensions, déséquilibres en lien avec l’objectif de la personne. La kinésiologie se base essentiellement sur la médecine traditionnelle chinoise en termes de circulation d’énergie et sur la chiropraxie. Au-delà des séances qui ont vocation à libérer les mémoires du corps (physiques, psychiques, émotionnelles) et nous redonner accès à toutes nos ressources, on retrouve également beaucoup de techniques de gestion du stress, des émotions. Ainsi, cette approche que je qualifierai de globale, à une véritable visée préventive et éducative. J’aime dire que je ne suis pas là pour soigner mais pour faire émerger des compétences. 

MIS : Comment te définirais-tu avec tes clients ?

C’est à eux qu’il faudrait poser cette question… Une chose est sûre c’est que chez moi il n’y a pas de place pour le jugement, les « il faut », « vous devez » … Ce qui explique certainement aussi pourquoi j’ai quitté le métier d’éducatrice spécialisée. Je m’efforce de rester le plus à l’écoute de ce que la personne vit. Je n’aime pas les recettes toutes faites, les bons conseils, les leçons… Ils ne servent qu’à ceux qui les donnent. Je crois profondément en la capacité de chacun d’entre nous, pour peu qu’il soit accueilli là où il en est, de trouver ses propres réponses.

MIS : Toi-même tu as grandi dans une famille qui t’a inculqué des valeurs ? laquelle reste la plus présente et la plus importante à tes yeux ? Comment utilises-tu cette valeur dans ton métier au quotidien ?  

Je n’aime pas trop l’idée d’inculquer des valeurs. Je pense qu’on transmet ce qui est important pour nous au travers de ce que l’on montre à nos enfants. Les valeurs sont pour moi ce qui ne se dit pas mais ce qui se vit, s’expérimente. Dans cette idée, je dirai que ce qui m’a été transmis comme principales valeurs sont : le courage, l’ouverture et l’entraide.

MIS : Quel est le conseil que tu donnerais aux Mums voulant se lancer dans l’entreprenariat ?

Je leur dirai d’avoir le courage d’oser et puis… rien n’est irréversible !  D’autant plus qu’aujourd’hui les démarches sont vraiment simplifiées pour se mettre à son compte. Il est tout de même important de bien se renseigner, d’être entourée, de ne pas avoir peur du lendemain car au départ il est très incertain. Il faut être en capacité de l’accepter au risque d’être submergée par tout un tas de craintes qui sont autant de freins au développement de son activité. J’en fais l’expérience par moments.

MIS : Comment gères-tu ta vie professionnelle et ta vie de Mum active ?

Je suis relativement organisée donc les choses roulent plutôt bien, d’autant plus que ma fille grandie. Tout se goupille donc bien. J’essaie de me ménager des vrais temps pour elle car le risque quand on travaille pour soi c’est de ne jamais s’arrêter. Les limites vies pro et vie perso il faut se les fixer sinon on a vite l’impression d’être toujours au travail. Je n’ai pas eu trop de mal avec ça, j’avais déjà l’habitude en tant qu’éduc de gérer complètement mon emploi du temps et ma charge de travail. Ma bulle d’oxygène à moi c’est la piscine, je ne pourrai plus m’en passer, et pouvoir nager été comme hiver en extérieur, à 10 minutes de chez moi à vélo, c’est un vrai bonheur !

 

TES COUPS DE CŒUR ?

Un Bon Plan resto (ou plusieurs) « kids- friendly » et « mums happy » où tu prends plaisir à aller avec les kids ?

Alors ce n’est pas vraiment un « bon plan » resto mais en tous les cas c’est un endroit où j’adore aller entre amis, en famille … Il se trouve en pleine nature, à 45 minutes de Strasbourg. Il s’agit de « la Yourte un autre monde » au Hohwald. Eté comme hiver il y a des ballades sympas à faire comme celle de la cascade du Hohwald. En hiver, ils proposent des sorties en raquette avec repas ou goûter sous la yourte. Les enfants adorent et les adultes aussi d’ailleurs. L’hiver dernier nous étions les premiers à arriver après qu’il ait neigé toute une nuit, le paysage qui s’est offert à nous était juste magique.

Une recette rapide et simple pour Mums débordées et que tu aimerais partager ?

Rapide et simple, je dis tarte salée. Quand je ne sais pas quoi faire à manger, j’ouvre le frigo et j’improvise avec ce que je trouve. C’est aussi un bon moyen pour ne pas faire de gaspillage. Pâte brisée faite en 5min (et de temps en temps je l’avoue juste sortie de son emballage), je badigeonne le fond de moutarde puis je dispose mes ingrédients. Je finis souvent avec un mélange crème, œufs, épices que je verse dessus. Au four 30 min, accompagnée d’une salade verte.  Ici on adore 😊

Pour contacter Elodie:

Elodie KIEFFER-EducKinesio

06.74.28.27.74

78, rue Boecklin – 67000 STRASBOURG

www.educkinesio.fr

https://www.facebook.com/kiefferelo/

 

 

 

 

 

 

Rechercher un article

Suivez-nous !

Ne manquez aucune actualité !